Pipino

“T’as mal ? Pardon. Mais c’est toi qu’a commencé.”

Pipino est ce qu’on pourrait appeler un « gentil géant ». D’ailleurs, il est fort possible qu’il descende de quelque géant ou ogre, tant sa taille, sa force et ses facultés mentales limitées rappellent celles de ces deux races. Vendu comme « chair à gladiateur », cet immense lourdaud en écrasa 12 à son premier combat dans l’arène, et ce, malgré un style somme toute peu orthodoxe. En effet, Pipino ne se bat que si on lui a fait mal, ne s’attaque qu’à la chose responsable de la blessure et ne s’arrête que quand celle-ci ne peut plus nuire à personne. Cette brutalité sauvage est, une fois le combat achevé, totalement démentie par une réelle sollicitude à l’égard de son adversaire, si celui est encore en vie. Malheureusement pour ceux qui le croisent, il considère la mort comme le meilleur moyen de stopper la souffrance, sans percevoir ce que cette solution a de tragique et de permanent. Ainsi, plus d’un opposant blessé implorant trouva du secours sous la botte ou à la pointe de l’épée de Pipino, ne devant son sort qu’à sa vision manichéenne du monde.

Traduction : Sabrina Frantz

Get this Survivor

Autres survivants